Fleur et sang

" François Vallejo mène son récit avec une habileté démoniaque, entretenant un suspens qui va croissant. Cet amoureux du style, qu'il travaille avec la méticulosité d'un cueilleur de plantes médicinales, livre ici un roman magnifique. " Télérama" Un homme ne peut rester solitaire, il a besoin de tous les autres hommes. Une phrase unique n'a aucun sens, sans le voisinage de toutes les autres phrases. Une histoire ne saurait exister toute seule, elle n'est belle que si elle croise toutes les autres histoires. "Fleur et Sang entrelace deux destins, deux époques dans une ronde effrénée. Né sous Louis XIV, Urbain Delatour fait son apprentissage auprès de son père, maître chirurgien-apothicaire, tout en s'interrogeant sur son manque d'ardeur à embrasser la profession familiale, quand il est foudroyé par la vision des seins et des cuisses d'Isabelle de Montchevreüil... Dans la France d'aujourd'hui, Étienne Delatour, l'éminent cardiologue, pétrissant les chairs, tranchant les poitrines, prêt à tout pour sauver ses patients, est, lui, fasciné par Irène Saint-Aubin l'intrigante. Mais la passion le mènera au bord du précipice. Quels liens mystérieux se tissent, par-delà le temps, entre ces deux vies d'exception ? Roman de l'amour, celui qui triomphe de la douleur et de la folie, Fleur et Sang réconcilie la technique sans âme avec les mains de l'homme en proie au doute et à ses désirs