Le jour où ma vie a basculé

Le témoignage bouleversant du père Gourrier qui revient sur son engagement aux côtés de Jérôme Kerviel, trader repenti, pour dénoncer la barbarie d’une finance qui broie les hommes.
Le 18 mai 2014, Jérôme Kerviel, au terme d’un tohu-bohu médiatique et judiciaire, est arrêté et incarcéré pour trois ans dans le cadre de l’affaire de la Société Générale. Aussitôt, le père Gourrier décide de continuer son combat. Jusqu’au 18 mai, il menait une existence « normale » de curé à Poitiers, psychologue clinicien et personnalité médiatique estimée sur RMC. En trois jours, sa vie bascule : il quitte sa paroisse, son diocèse et ferme son cabinet de psychologue. Compagnon de route de Jérôme Kerviel dans sa longue marche depuis Rome, compagnon de conscience dans sa critique du système financier qui broie les hommes, le père Gourrier reprend le flambeau de son ami et continue sa marche qui le conduira jusqu’à Paris. Que s’est-il passé ? Le père Gourrier n’est pas en rupture de ban dans l’Église, il n’a pas perdu la tête. Bien au contraire, il se dresse, comme homme de Dieu et en homme libre, contre la tyrannie des marchés financiers et la barbarie économique où l’homme est sacrifié sur l’autel du profit. Jérôme Kerviel, trader repenti, devenu un ami proche, en est la victime la plus emblématique. Le père Gourrier fait le récit de ces journées mouvementées passées avec Jérôme Kerviel, jusqu’à son arrestation par la police française. Il explique les raisons de leur combat. Un cri de révolte salutaire et le témoignage d’une aventure humaine exemplaire.
Avec la participation de Richard Amalvy, président du Comité de soutien de Jérôme Kerviel.