Il y a longtemps que je t'aime

J’écris en 2010 et je m’appelle Antoine. Ma jeunesse s’est passée dans les années 80-90. En fait, c’est toute ma vie qui s’est jouée à ce moment-là.
Ma mère venait de me mettre à la porte et j’avais trouvé refuge chez mon père. Il habitait près de la tour Eiffel une grande maison dont les étages supérieurs formaient un immense atelier. Le domaine de Pauline, la fée Lumière.
Elle était photographe. Elle était la femme de mon père. Je croyais la détester, mais je l’observais sans cesse dans sa cage phosphorescente. Nous vivions au temps de la futilité. Une image chassait l’autre. On effleurait les jours. Jusqu’aux sports à la mode qui étaient de glisse. Ces années 80-90, je les ai aimées, Pauline, parce que je t’aimais.