Fais-moi danser, beau Gosse

Paul, dit Beau Gosse, aime la bagarre et danser le jitterbug – trop souvent avec d'autres femmes que la sienne, Colette, la plus jolie fille de Tiger Island ; la plus maligne, aussi. Lasse des frasques de son mari autant que de son job de caissière à la banque, Colette part tenter sa chance en Californie. Jaloux, Paul la suit. Ils reviendront vite fait, ayant découvert là-bas, elle, le harcèlement sexuel, lui, les pratiques malhonnêtes de la côte Ouest. À leur retour au pays, la crise pétrolière se résume à deux mots : chômage généralisé. Tandis que Paul tente de reconquérir sa belle, celle-ci retrousse ses manches et se lance dans diverses aventures pour assurer la survie de sa famille : chasse au ragondin et pêche à la crevette en haute mer. Sur fond de misère conjoncturelle et d'exploitation des travailleurs, Gautreaux déroule un récit porté par les valeurs traditionnelles. La vaillance des protagonistes dans un contexte plus qu'hostile – les fameuses tempêtes du Golfe ne chôment pas, elles... – entretient un suspense constant, et la poésie des bayous confère un charme indéniable à ce premier roman drôle et généreux, salué dès sa parution aux États-Unis par une critique unanime. Traduit de l'anglais (États-Unis) par Marc Amfreville