La fabrique des bébés

Entre la loi sur le mariage gay, les difficultés d’adoption, et la demande croissante de la GPA (gestation pour autrui), la recherche de mères porteuses et de dons d’ovocytes explose. Célibataire ou en couple, homo ou hétéro, tout le monde peut aujourd’hui avoir un enfant. À condition d’y mettre le prix. Car la GPA, aujourd’hui autorisée dans une dizaine de pays, est aussi un business.Sans a priori idéologique, cette enquête mondiale donne la parole aux mères porteuses, aux parents demandeurs et à leurs enfants, qui racontent leur parcours.