300 millions

Dans la « Maison noire », Gretch Gravey rassemble des adolescents mâles, dont il fait des disciples consentants, prêts à l’aider à accomplir son grand dessein : Darrel, la voix qui parle en et par Gravey, veut que toute la population américaine disparaisse, et ainsi il pourra advenir. Les garçons l’aident à kidnapper des femmes du voisinage qu’ils tuent et enterrent au sous-sol. Butler nous livre un roman d’horreur fantasmagorique d’une exceptionnelle brutalité. Le livre annonce immédiatement son ambition puisqu’il peut être comparé au 2666 de Roberto Bolaño. Mais d’autres influences sont notables : les adolescents tueurs de Dennis Cooper, l’absurde Reggie Ledoux de True Detective ou encore les portraits de freaks d’Harmony Korine. 300 Millions choque, stupéfie et dérange.