J’aimerais tant me tromper

Pierre Rabhi l’affirme avec humour : Je suis un milliardaire. Milliardaire lorsqu’il observe cette expérience agroécologique qu’il a initiée sur la terre aride d’Ardèche et qui, aujourd'hui, fait la démonstration de ses vertus. Milliardaire, aussi, des trésors d’humanité qu’il a patiemment cultivés et tout au long de sa vie s’est inlassablement employé à partager. Ce dialogue est l’invitation à une insurrection des consciences, plus encore, pour chaque conscience qui s’en empare, à faire son aggiornamento. Au profit d’une humanité humaine, c’est-à-dire respectueuse, généreuse, harmonieuse, en communion avec les autres espèces vivantes, qui mette fin à l’humanité inhumaine dominante que caractérisent une vanité, une cupidité, un égoïsme, un anthropocentrisme mortifères et suicidaires.

Pierre Rabhi, écologiste convaincu, expert international, est également philosophe et écrivain.
Denis Lafay est journaliste à La Tribune.

Pascal Lemaître est illustrateur dans l'édition et la presse internationale.