Le fabuleux destin des baby-boomers

ou le fabuleux destin de la génération du baby-boom

Le fabuleux destin des baby-boomers

Entre 1946 et 1973, le baby-boom a constitué un véritable big bang de la natalité. Cette " génération sans pareille " a gagné chaque année un trimestre de longévité et est passée de 62 à 82 ans d'espérance de vie moyenne. La France compte, aujourd'hui, 20 millions de boomers qui commencent à prendre de l'âge. Cette génération ne se définit pas seulement par ce double record – inédit pour longtemps – de natalité et de longévité, mais par la singularité de son vécu et le bouleversement des modes de vie et des mentalités qu'elle a portés. En 1969, Alfred Sauvy s'inquiétait de la " montée des jeunes "; c'est aujourd'hui la " montée des vieux " qui interroge. Or ces jeunes et ces vieux sont les mêmes et engagent un changement de société sans doute plus décisif encore que celui ayant bousculé les pays occidentaux il y a cinquante ans. Les enfants du baby-boom revendiquaient la liberté, ils sont désormais appelés à conquérir leur autonomie ; ils voulaient renverser les barrières, il leur reste à abolir les plus radicales : celles de l'âge. Ils voulaient " faire l'amour, pas la guerre ", ce sont aujourd'hui tous les sexes et tous les âges qui s'émancipent comme l'ont fait les femmes. Ils exigeaient de " participer ", les voilà déterminés à continuer au-delà même de leur vie professionnelle. Plus incroyable encore, ils exhortaient à " demander l'impossible ", et ils l'ont eu ! Dans les amphis comme sur les barricades, qui aurait pu imaginer ce cadeau de vingt années de vie supplémentaires ? Cet ouvrage invite les boomers à cette révolution des âges et à marquer une deuxième fois l'Histoire.