Une fiction très réaliste sur la France contemporaine

Par 25 octobre 2019 à 17:41

« Cette vie-là était la vie magnifique. Cora a l'impression qu'elle est révolue pour de bon. Les entreprises qui réduisent leurs coûts se soucient assez rarement des conséquences induites sur la pratique du chant lyrique. Pierre et Cora entrent dans leur vie minutée, où les gestes chaque matin sont accomplis dans le même ordre, parce que l'expérience a prouvé que cet ordre était le plus efficace. »

Le narrateur nous raconte l’histoire de Cora Salme. Le texte débute dans le métro parisien. Cora reprend son travail chez Borélia, suite à un congé maternité. La compagnie d’assurances, qui a connu ses heures de gloires, connait un remembrement, puis des coupes budgétaires liées à la crise économique de 2008. Cora a renoncé à vivre de la photographie. Après quelques années de précarité, elle s’est tournée vers le salariat, qu’elle appréhende mieux avec une vie de famille. Pourtant, au sein du service marketing, elle voit peu à peu ses conditions de travail se détériorer et la charge de travail empiète sur sa vie privée. Un management agressif la pousse dans ses retranchements. En dépit d’une vie minutée, Cora ne veut pas restreindre ses désirs, parfois contradictoires, et essaie de s’aménager, autant qu’elle peut, des espaces de liberté. Elle est prise dans une vie effrénée, une spirale.

L’auteur, Vincent Message, livre une enquête sur le monde des entreprises et dresse avec maitrise un beau portrait de femme. « Cora dans la spirale » est son troisième roman.