Voyage au cœur des hallucinations

Par 4 novembre 2019 à 17:50

"Les hallucinations tendent à surprendre. Tout en étant quelquefois dû à son contenu – une gigantesque araignée qui se dresse au milieu de la pièce ou de minuscules personnages hauts de quinze centimètres-, ce trait tient plus fondamentalement encore à ce qu’aucune « validation consensuelle » n’est possible ; personne d’autre ne voyant ce que vous voyez, vous découvrez avec stupeur que l’araignée géante ou les gens minuscules que vous contemplez ne doivent exister que « dans votre tête »."

Auditives, visuelles, olfactives ou tactiles, simples ou extrêmement complexes, Oliver Sacks, regretté neurologue et grand vulgarisateur, nous propose là une véritable encyclopédie des hallucinations qui se lit comme un roman…

Roman d’aventure et d’exploration, voyage au cœur du cerveau, de son système nerveux et de ses productions hallucinatoires : des aveugles qui se mettent à voir des objets inexistants, des prisonniers qui se « font du cinéma » dans leur cellule, l'impression affreuse d’avoir une jambe appartenant à quelqu'un d'autre, des désespérés qui renoncent au suicide à l’appel de voix mystérieuses.

Il dresse un portrait fascinant de ces illusions, qu’elles soient induites par la fatigue, la suggestibilité, la maladie, l'amputation, le handicap ou encore la drogue, et il l’illustre par de nombreux témoignages qui, au-delà de la simple description des expériences vécues, décrivent aussi l’impact qu’elles ont sur les personnes qui y sont sujettes.

« On ne voit pas avec les yeux, mais avec le cerveau »