Vivre confiné

Par 31 mars 2020 à 10:14

"Ce n’était pas seulement le tabou du nettoyage, la peur du monde extérieur. C’était l’espoir. Cet espoir mortel et inexprimé qui vivait en chaque habitant du silo. Un espoir ridicule, fantastique. L’espoir que, peut-être pas pour soi, mais pour ses enfants, ou pour les enfants de ses enfants, la vie au-dehors redevienne un jour possible, et ce, grâce au travail du DIT, grâce aux épaisses combinaisons qui sortaient de leurs laboratoires"

Le concept du silo comme lieu de refuge et d’organisation sociale est une idée originale qui n’a jamais été abordée dans un livre de science-fiction. En découle une réflexion philosophique et politique subtile sur la vie confinée et sur la place de l’humanité sur terre.

L'univers est bien ficelé et on se projette facilement dans ce dédale d'escalier et de couloir. L'action se met rapidement en place et les enjeux prennent forme au fur et à mesure du récit. Bien que manichéenne au départ, l'histoire s'avère de plus en plus complexe. Malheureusement passé les 100 premières pages le livre devient moins intéressant.