Ce titre a été retiré du catalogue

Destins liés

Par 31 mars 2020 à 15:32

« Pénélope regarde son doigt et se dit qu’elle a trop de mémoire. Ça l’encombre, parfois. Tant de détails… On ne peut pas tout garder, il faut faire le tri. »

Pénélope n’a pas du tout confiance en elle. Elle s’efface devant sa mère Irène, une femme sûre de ses charmes et au caractère changeant. Tantôt douce, tantôt méchante par ses mots, Pénélope ne sait jamais comment se comporter face à sa mère, elle aimerait juste se faire aimer. Le jour où elle décide (se laissant convaincre malgré elle) de laisser sa fille à l’adoption, elle pense la sauver de l’influence néfaste que pourrait avoir Irène sur elle. 18 ans après, Romane passe son bac. C’est une jeune fille épanouie aux côtés de parents adoptifs aimants et complices, entourée de ses fidèles amis. Elle se passionne pour des études de cinéma et rencontre son premier amour. Romane se pose beaucoup de questions sur son adoption. La première rencontre entre Romane et Pénélope sera explosive, bouleversante. Les liens sont fragiles, difficiles à tisser, mais Pénélope insiste, elle est là pour elle aujourd’hui, quoi qu’il arrive…

Ce roman m’a complètement happé et m’a fait passé par une multitude d’émotions telles que tristesse, révolte et dégoût pour certains personnages. Mais on y trouve aussi beaucoup d’amour et de beaux liens, ceux qui sont indestructibles et ceux qui se tissent, tout en douceur et en lenteur…

Un roman sensible et magnifiquement écrit sur des sujets difficiles (la violence psychique et physique, l’adoption…) que je vous recommande vivement.

Après des années dans l’enseignement, Séverine Vidal se consacre pleinement à l’écriture depuis 2011. Ecriture pour la jeunesse, livres, albums, BD, romans… Elle vit entièrement de sa plume et propose de nombreux ateliers d’écritures. Ses romans La drôle d’évasion et Quelqu’un qu’on aime (Ed. Sarbacane) ont fait d’elle une autrice hors pair.