L’esprit de Noël ?

Par 3 avril 2020 à 10:42

« Ludovika, elle avale des tas de bouquins. Pièces de théâtre, essais, nouvelles, elle a tout le temps un livre à la main et des citations en tête. Si on la scalpait, on trouverait une bibliothèque dans son crâne, c'est certain ! Quand elle est dans sa chambre et moi dans l'atelier, si sa fenêtre est ouverte, je peux l'entendre rire. Elle rit seule. Et ça fait sourire toute la maison. »

Nous sommes au mois de décembre. La famille Tannenbaum travaille d’arrache-pied afin de fournir bredele et biscuits à la cannelle à leur clientèle. D’ailleurs, vous aurez peut-être l’envie irrépressible d’en déguster, tant les scènes de cuisine sont alléchantes dans ce roman. C’est dans un petit village alsacien proche de Strasbourg que vivent les huit membres de cette famille plus qu’atypique, à Tannenland plus exactement, maison visitée chaque année par de nombreux touristes. Comme dans Blanche-Neige et les sept nains, on retrouve ici Richard et les sept naines. Richard semble presque immense lorsqu’on le voit avec sa mère, sa grand-mère, ses tantes et ses cousines. Mais il le vit mal, cette situation le complexe. Ce jeune homme si discret va finir par se révéler grâce à sa cousine, la lumineuse Ludovika, de qui il est tellement proche. Quant aux petites femmes Tannenbaum, elles nous régalent grâce à leurs réparties grandioses et leurs caractères haut en couleurs.

Ce roman aborde avec humour et sensibilité tant de thèmes… La différence, l’amour familial si complexe, la compassion… Cette famille semble peut-être folle mais en réalité elle est drôle et généreuse. Les secrets se révèlent petit à petit, on déguste sa lecture, on s’attend au pire mais surtout au meilleur.

La plume d’Emilie Chazerand a le pouvoir de me faire rire comme jamais ! Je m’étonne, je m’offusque, je suis captivée et j’en redemande.

Émilie Chazerand vit près de Strasbourg, où elle a été « trouvée dans un paquet de nouilles » en 1983. Petite, elle dévore les livres. Devenue infirmière, elle se met à écrire des chroniques pour leshistoiressansfin.com et peu à peu, les livres reprennent la première place dans sa vie… avec ses enfants et ses trois chiens, ou inversement. Aux éditions Sarbacane elle a publié l’hilarant La fourmi rouge.