Mémoire vagabonde

Par 9 avril 2020 à 16:12

"Je me jette à l'eau (...) l'auteur qui semble bien être moi, est un naufragé."

Olivier Rolin, après des années de pérégrinations autour du monde a décidé de plonger dans ses petits carnets afin d'en tirer "la substantifique moelle". Récit un peu décousu mais attachant, l'écrivain voyageur nous emmène des Açores au continent africain, en passant par la Russie (beaucoup) l'Asie, ou l'Amérique du sud. Lire Victor Hugo au pôle nord, sillonner Port-Soudan ou Lisbonne, autant de moments de vie, de visages de femmes aimées qu'il partage avec nous, dans ce texte empreint de mélancolie où parfois pointe une douce ironie.

Son écriture précise, vivante et poétique fait souvent référence aux auteurs qui l'accompagnent, Cendrars, Borges, Perec et c'est un bonheur de les redécouvrir avec lui.

Un voyage par procuration : idéal pour patienter pendant ce confinement !