Sans scrupule ni états d'âme

Par 15 avril 2020 à 09:58

« Quoi qu'il en soit, cela faisait quatre jours maintenant qu'elle était décédée et que j'étais devenue riche. Inimaginablement riche. »

Blanche a grandi sur une île bretonne, sans maman, décédée à sa naissance. Elle a des prothèses aux deux jambes et marche avec des béquilles à cause d'un accident de voiture dans sa jeunesse. Depuis, son père ne lui adresse plus la parole. Elle a une fille qu'elle élève seule dans un minuscule appartement parisien, aidée par son amie Hildegarde, grande protectrice de la cause animale. Toutes les deux travaillent au ministère de la justice. Blanche a accès aux dossiers des avocats et ne rougit pas de son recel de numéros de téléphones de dealers, trafic qui l'aide à boucler les fins de mois difficiles.

Quand Blanche comprend que son nom « de Rigny » est issu d'une grande famille bourgeoise parisienne, elle enquête sur son arrière-grand-père, né pendant la guerre de 1870, quand les enfants riches se faisaient remplacer moyennant finance par des ouvriers pauvres, quelquefois venus de Bretagne.... Et si cette filiation était l'occasion de devenir immensément riche ?

Hannelore Cayre bâtit une histoire intelligente et bourrée d'humour noire alternant entre 1870 et aujourd'hui. Les personnages historiques – Louise Michel, Adolphe Thiers – côtoient ainsi les trafiquants de pétrole moderne et son héroïne ne recule devant rien pour faire triompher son idée de la justice, délicieusement amorale.

Un polar où les hors-la-loi ne seront pas punis, pour notre plus grand plaisir !