Combats de chevalier, combat d’adolescente !

Par 27 avril 2020 à 14:36

"... Ce qui t’intéresse, c’est de tuer ! Tu n’es pas un guerrier : tu es un assassin ! Nihal serra les poings : - Tu te trompes ! - Je me trompe ? Qu’est-ce qui différencie l’armée des Terres libres de celle des tyrans, selon toi ? Allez, dis-le-moi ! Nihal réfléchit, mais elle était si blessée par les paroles de Ido qu’elle n’arrivait pas à trouver une réponse. - Ceci : nous combattons pour la liberté..., balbutia-t-elle. - Tu n’y as jamais réfléchi, n’est-ce pas ? ricana le gnome. Pour toi, il n’y a que la vengeance qui compte ! - Ce n’est pas vrai ! s’écria Nihal. Ido sauta sur ses pieds et pointa un doigt vers elle : - Silence ! La différence entre eux et nous, c’est que nous combattons pour la vie ! La vie, Nihal ! Celle que tu ne connais pas, celle que tu nies de toutes tes forces ! Nous combattons pour que tous aient le droit de vivre sur cette terre, pour que chacun puisse décider quoi faire de sa propre existence, pour que personne ne soit l’esclave de personne, et pour que règne la paix. Nous nous battons pour les gens qui ont dansé avec nous l’autre soir sur la place, pour les marchands qui nous ont offert l’hospitalité, pour les filles qui se sont amourachées de nos soldats. Et nous combattons avec la conscience que la guerre est horrible, mais que si nous ne la faisons pas, le monde que nous aimons sera détruit ! Ce n’est pas la haine qui nous meut ! C’est l’espoir qu’un jour cette tragédie finira ! La haine, c’est ce qu’éprouve le Tyran !"

Avec ses yeux violets, ses cheveux bleus et ses oreilles pointues, élevée au cœur de l’armurerie de l’exceptionnel Livon, Nihal ne rêve que de combats et de dragons. Par son adresse, elle règne sur une bande d’enfants avec son épée en bois. Lorsque les troupes du Tyran envahissent Salazar, c’est au sacrifice de la vie de son père qu’elle réussit à s’échapper. Ivre de vengeance, hantée par la plainte des voix des cauchemars de ses nuits, elle n’a plus qu’un but : devenir chevalier-dragon. L’épée de cristal noir forgée par Livon et l’amitié de Sennar le magicien et Laio son compagnon de formation seront ses seuls soutiens.

Dans ce roman jeunesse, Licia Troisi peint un monde peuplé d’hommes mais aussi de créatures fantastiques extraordinaires. Riche de ses souffrances et de ses différences, le personnage de Nihal est terriblement humain avec sa détermination, sa violence, sa sensibilité à fleur de peau, ses doutes incessants, sa solitude, ses larmes. Devenir la première femme chevalier dans ce milieu d’hommes est une lutte où rien ne lui est épargné, ni l’irascible Ido, le gnome chevalier son maître de formation ni l’hostilité et la violence de Oarf, le dragon. L’un et l’autre la pousseront dans ses derniers retranchements pour affronter avant tout, ses démons intérieurs, se confronter à la vie et même à sa féminité.

Premier tome la série des Mondes Émergés, ce roman d’apprentissage qui fourmille d’action, de combats, de suspense, d’amour et d’émotions n’est pas non plus dénué de réflexion. Il donne juste envie de lire la suite !