Attention je pique !

Par 29 avril 2020 à 17:21

« Parfois, poser des questions, ça peut être comme vouloir serrer la main d'un manchot : c'est déplacé et incroyablement gênant. »

Vania Strudel est une jeune fille de quinze ans qui, comme beaucoup d’adolescents de son âge, trimballe quelques casseroles. Un père taxidermiste, une mère disparue lorsqu’elle avait huit ans et donc la compassion de tous, et c’est fatigant. Côté physique, Vania tente de cacher avec ses cheveux son ptosis congénital, son « œil qui part en vrille ». Bref, la vie n’est pas un long fleuve tranquille pour notre jeune héroïne. Elle se prépare à faire sa grande rentrée en Seconde, accompagné de son ami d’enfance, Pierre-Rachid dit « Pirach », et de Victoire, sa meilleure amie, malheureusement atteinte du « fish-odor syndrom », ce qui lui vaut de sentir le poisson pourri. Par malchance, la fin de l’été lui a réservé une bien mauvaise surprise. Pirach est rentré de vacances avec une petite copine, mais pas n’importe laquelle. La fameuse Charlotte Kramer, la star du lycée et l’ennemie jurée de Vania, a succombé au charme irrésistible du jeune homme. Ou plutôt à ses nouveaux muscles… Un malheur n’arrivant jamais seul, Vania fait une entrée fracassante au sein du lycée. En ouvrant violemment la mauvaise porte, Vania aplatit comme une crêpe le directeur qui tenait son discours de bienvenue !

Cependant, il semble qu’une personne l’observe avec bienveillance. La veille de la rentrée, Vania a reçu un mail anonyme, un message mystérieux lui conseillant de s’affranchir, de cesser d’être cette adolescente banale et transparente. Comment ? En se démarquant, en devenant une fourmi rouge parmi les noires, une personne piquante, qui ose tout car n’a rien à perdre. On a une seule fois quinze ans…

Emilie Chazerand nous régale avec son écriture vive, surprenante et pleine d’humour. C’est un véritable roman « feel good », parfait pour aborder la rentrée au lycée !

Émilie Chazerand vit près de Strasbourg, où elle a été « trouvée dans un paquet de nouilles » en 1983. Petite, elle dévore les livres. Devenue infirmière, elle se met à écrire des chroniques pour leshistoiressansfin.com et peu à peu, les livres reprennent la première place dans sa vie… avec ses enfants et ses trois chiens, ou inversement. Aux éditions Sarbacane elle a aussi publié l’improbable "Falalalala".