Une fresque touchante

Par 4 septembre 2020 à 10:58

"Je me demande si tout le vécu peut vraiment être réduit et distillé en quelques moments d'exception, six ou sept peut-être qui nous seraient accordés dans toute notre existence, et si toute tentative de tracer un lien entre eux est vouée à l'échec. Et je me demande s'il y a dans la vie des moments qui non seulement "valent des mondes", mais tellement saturés d'émotion qu'ils en sont dilatés, intemporels"

L'intrigue de « Bienvenue au club » se déroule dans l'Angleterre des années 1970. L'auteur nous décrit une petite bande de lycéens attachants, et leurs familles. Il y a Benjamin, le passionné de musique, son petit frère Paul, un manipulateur né, son meilleur ami Philip, féru des œuvres de Tolkien, la douce Claire, et Cicely, la coqueluche du lycée. Ce roman raconte les histoires individuelles de chacun, au lycée et en dehors, tout en dessinant par petites touches le contexte des années 1970, marquée par la puissance des syndicats et les attentats de l'IRA en Grande-Bretagne.

Jonathan Coe réalise une fresque touchante. Les personnages sonnent juste, et leurs parcours illustrent bien le passage des Trente Glorieuses à une époque de crise. Mais ce que l'on en retient, c'est finalement une belle histoire d'amitié et de familles.